Consommer moins, consommer mieux : s’équiper pour les enfants

Deuxième RDV autour du thème « Consommer moins, consommer mieux« , et après le nettoyage au naturel, j’aborde la question de l’équipement pour les enfants. Equipement au sens large, c’est à dire tout ce qu’on doit acheter en plus quand on a des enfants (oui, il faut beaucoup de choses…), avec des astuces pour s’équiper moins et mieux.

Je crois qu’on a commencé à réfléchir sur nos modes de consommation justement lorsqu’on est devenu parents. Est-ce parce que notre rôle de parents nous a sensibilisés à « l’avenir »? Ou tout simplement parce qu’en attendant des jumeaux, tu comprends très vite que tu vas devoir changer tes habitudes de vie, dans tous les domaines? Sans doute un peu des deux, mais ça a été le début d’un changement progressif dans nos vies, que je partage avec vous dans cette série de billets.

La puériculture

C’est clairement le domaine où tu es obligé d’acheter, ou en tout cas de t’équiper, quand tu vas avoir un enfant (et quand tu vas en avoir 2, ben… tu fais tout *2). Très vite, on a arrêté de regarder les trucs trop-mimis-qui-coûtent-un-bras dans les magasins de puériculture, pour se centrer sur l’essentiel.
J’avoue qu’on n’a pas forcément acheter « mieux » (éthique, durable, etc…), mais on a acheté « moins », ce qui est déjà pas mal. Mon objectif, c’était de tout boucler avec la prime de naissance versée par la CAF. J’ai donc listé dans un tableau excel TOUT ce dont on allait avoir besoin (de la brosse à cheveux -dont tu peux te passer- aux sièges pour la voiture).
Pour le quotidien, on a acheté une grande partie à Ikéa (table à langer, lit, serviettes de toilette, bavoirs, le rayon puériculture est très fourni).
Pour les gros achats qui pouvaient attendre, on a demandé de l’argent à la famille pour les cadeaux de naissance, ce qui nous a permis de financer les sièges autos quand ils ont grandi.

Pour Poupoune, qui est arrivée moins de 2 ans après ses frères, on a simplifié à l’extrême. On était déjà équipé sauf que ses frères, 22 mois à l’époque, utilisaient encore beaucoup de l’équipement « bébé ». Pour autant, je crois qu’on s’est débrouillé et on n’a rien acheté à part le cosy pour la voiture. D’ailleurs trouver un cosy SANS la poussette, ça a été une sacrée galère! Et la miss a été uniquement en écharpe, sachant qu’on avait déjà une poussette canne double pour les « grands », hors de question de passer à la poussette triple!

Côté Bons Plans, les gens autour de nous qui avaient des jumeaux nous ont passé pas mal de choses, déjà utilisées mais qui faisaient encore très bien le job!

Les vêtements

Les vêtements, c’est comme l’équipement puériculture, quand tu as des jumeaux, tu es obligé d’avoir double garde-robe…
On n’a jamais cherché à faire des dressings de fashion-victimes à nos crapouillots, juste des basiques pratique, facile à mettre et confortable pour les bébés.
J’étais très réticente au début à acheter en braderie et vide-grenier. Je sais que je ne suis pas la seule, certaines personnes bloquent sur le fait d’acheter d’occasion. Je me souviens entendre des collègues de boulot raconter qu’elles achetaient toutes les fringues de leurs enfants en vide-grenier, et je me disais que le jour où je serais maman, je ne pourrais JAMAIS faire ça…
Hum, ça c’était avant 😉 Quand j’ai vu le turn-over de vêtements, j’ai vite réussi à passer le cap!!! Résultat, j’ai acheté la majeure partie de les vêtements d’occasion les premières années (après, on trouve nettement moins de choses). Plusieurs fois, il m’est arrivé de tomber sur une personne qui avait visiblement les mêmes goûts que moi, et j’achetais un gros lot de vêtements histoire de rhabiller tout le monde pour l’hiver (ou l’été!).
Et pour se faire un peu plaisir, on a eu des bons d’achats dans des magasins de vêtements pour enfants, où je faisais quelques exceptions pendant les soldes.

Les livres et les jeux

Là, on passe dans le domaine du non-nécessaire, et pourtant, je crois que ce sont les trucs qui nous envahissent le plus quand on a des enfants à la maison!
Les jeux, les livres, les peluches… il y en a très vite, trop et partout…
Dans ce domaine, on a mis en place 3 grandes actions dans l’optique Consommer moins, consommer mieux.

Pour les jeux et les livres, on s’est inscrit à la médiathèque ET à la ludothèque. Grande chance d’avoir une ludothèque super bien fournie pas loin de chez nous, les crapouillots ont pu tester des dizaines voire des centaines de jeux, sans que la maison ne se remplissent en conséquence 😉
Idem pour les livres, et heureusement quand on voit notre consommation littéraire qui continue d’augmenter aujourd’hui, maintenant que les 3 sont devenus de grands lecteurs!

Malgré tout, il reste la question des cadeaux par la famille, les copains des anniversaires, etc… Pour les cadeaux, nous avons très vite misé sur de l’immatériel : spectacles, sorties culturelles, bref, des choses à vivre ensemble pour se fabriquer des souvenirs en famille. Si les grands-parents étaient un peu sceptiques au départ, ils se sont vite habitués. Et pour compléter, je fais un doc collaboratif en ligne, où j’inscris les idées cadeaux et chacun précise ce qu’il prend. Ça me permet d’avoir la main pour limiter les « petits » achats en supplément 😉
L’alternative, c’est la cagnotte pour un gros cadeau « utile ». Pour les twins-crapouillots, par exemple, ça a été plusieurs fois de l’équipement pour le BMX. Entre le vélo, les protections, etc.., ça coûte clairement un bras. Alors l’anniversaire est une occasion parfait pour investir en famille 🙂

Enfin pour les cadeaux matériels qui arrivent malgré tout, nous avons réorienté les choix sur des produits de qualité : des jeux en bois, fabriqués en France… Le coût n’est pas le même, mais ça permet pour le même budget d’avoir un seul jeu -au lieu de 3 ou 4-, de bien meilleure qualité.

Que faire de ses objets quand on en n’a plus besoin?

C’est un des aspects fondamentaux dans l’optique de Consommer moins, Consommer mieux : donner une nouvelle vie aux objets dont on ne se sert plus. Et avec les enfants qui grandissent, il y en a!!! J’avais d’ailleurs participer à un événement interblogueur sur le thème Vide-Poussette et Compagnie, mais depuis j’ai encore découvert un nouveau bon plan!
Pour résumer, on peut prêter aux copines (en attendant de décider que non, il n’y aura pas de petit 4ème…), revendre sur Le Bon Coin (avec son chapelet de négociations, de gens-pas-sérieux-qui-posent-des-lapins, etc…) ou encore utiliser les sites de revente d’occasion. J’ai testé et j’ai détesté, j’ai clairement eu l’impression de me faire arnaquer. Renvoyer un grand sac de vêtements de marque, dont la moitié encore étiquetée, et recevoir 10€, c’est limite du foutage du gueule (oups, ça se sent que ça m’avait énervé?).

Bref, grâce au blog, j’ai découvert récemment un nouveau site, une sorte de Bon Coin, mais
1/ spécialisé dans le domaine de la puériculture
2/ où les annonces sont contrôlées avant d’être mises en ligne (donc plus de fiabilité quant aux objets en vente)
3/ et surtout, où on peut faire une annonce pour donner des choses.

Le Petit Marché

Le site est encore assez jeune mais le nombre d’annonces augmente assez vite, vous pouvez faire une recherche par thème mais aussi par critère géographique, et ça c’est super pratique!
En plus, Aurore, la fondatrice du Petit Marché, est super sympa 😉
Et donc, ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est aussi la possibilité de DONNER. Car souvent, on a des affaires qui ont servi un peu/beaucoup, qui sont encore utilisables mais difficilement « vendables ». Personnellement, j’ai beaucoup de mal à jeter, et au fil du temps, de moins en moins de personnes dans mon entourage à qui donner (parce que leurs enfants aussi grandissent 😉 ). Certes, il y a les recycleries ou encore Emmaüs, mais on ne sait pas toujours ce qui adviendra des objets qu’on donne. Sur le Petit Marché, vous mettez votre annonce pour ce qui vous reste à traîner et hop, vous donnez en direct!

Une belle façon de donner une nouvelle vie aux choses dont vous ne vous servez plus, et un joli gestes pour d’autres familles. Vous seriez prêts à le faire?

2 Comments on Consommer moins, consommer mieux : s’équiper pour les enfants

  1. Bourdi
    15/04/2017 at 7 h 46 min (3 mois ago)

    Hello, merci pour ces idées et j’en ajoute qui sont très simples: il est envisageable de donner des vêtements enfants dès la taille naissance à la PMI de son quartier qui se charge de les offrir aux familles qui y passent et en ont besoin.
    Puis, les vêtements de 6 mois à 3/4 ans peuvent être donné à la crèche du petit dernier qui est ravie d’avoir du rechange pour les parents qui oublient d’en prévoir… de plus, le centre de loisirs maternelle/primaire est toujours heureux de récupérer les petits objets/jeux qui encombrent les chambres d’enfants!

    Répondre
    • Ludivine
      19/04/2017 at 10 h 29 min (3 mois ago)

      Mais oui, de supers idées à ajouter!
      J’ai aussi donné pas mal de vêtements à l’école pour les rechanges, j’avais complètement oublié 🙂

      Répondre

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :