Jumeaux : une autonomie forcément précoce?

Ils vont avoir 9 ans. Il y a quelques jours, ils ont pris le bus seuls pour rentrer de leur entraînement de rugby (avec 1 changement de ligne en prime). A l’âge où certains ne vont pas encore acheter le pain seuls à la boulangerie du coin de la rue, nos jumeaux restent seuls à la maison et sont déjà revenus seuls de leur entraînement de BMX. Enfin seuls. Ce mot sonne étrangement quand on parle de jumeaux…

Être seul quand on est jumeau(x)?

Car non, ils ne sont pas seuls. Ils sont sans adulte, certes. Mais ils sont 2. Même si ce sont nos aînés, nous les avons toujours laissés « facilement », car justement, nous n’avons jamais eu l’impression de les laisser « seuls » quelque part. Que ce soit à la halte-garderie, qu’ils ont fréquenté dès leurs 3 mois, à l’école à 2 ans 1/2, au centre de loisirs, ou n’importe où ailleurs, nous n’avons jamais connu ce sentiment des les laisser « seuls ». C’est un sentiment que nous avons découvert pour la petite 3ème, la première fois qu’elle est allée dans une nouvelle halte-garderie sans ses frères. Quelle drôle de sensation…
Pourtant, ils ne sont pas collés l’un à l’autre et on chacun leur copain. Mais face à l’inconnu ou la nouveauté, ils sont en général là tous les 2, ensemble.

L’autonomie à 2

Alors oui, ils font sans doute beaucoup de choses pour leur âge. Parce que je les sens prêts à affronter le monde à 2, parce qu’ils sont certainement plus forts ensemble. Ils ont plus de ressources, et sont certainement aussi moins vulnérables. Je ne suis pas certaine que j’aurais laissé mon enfant de même-pas-9-ans prendre le bus seul (vraiment seul), je suis quand même parfois en mode mère inquiète 😉
Mais à 2, ils peuvent se questionner, s’alerter l’un l’autre… Et puis ils savent qu’au moindre pas de travers, l’autre se fera un plaisir de nous dire qu’il n’a pas suivi les consignes. Ça ne durera pas éternellement (coucou l’adolescence qui arrive), mais pour l’instant, ils sont à 2 plus responsables et plus autonomes qu’un seul enfant.

Jumeaux_autonomie_precoce

L’autonomie dès tout petit

Et finalement, cette question : les jumeaux sont-ils forcément autonomes plus tôt? Est-ce inhérent à leur condition de jumeaux? Car dès la naissance, on ne peut s’occuper de 2 bébés à la fois. Bien sûr qu’on mutualise un max, on donnait les bains ensemble par exemple. Mais changer 2 couches en même temps, on n’a jamais tenté 😉 Ou encore intervenir auprès de l’un quand l’autre est en train de téter, ce n’est pas possible… Par conséquent, je pense que chaque bébé a « plus de temps » pour développer ses propres ressources. Quand ils grandissent, la situation évolue. Nos jumeaux ont toujours été spécialistes pour partir en courant… dans 2 directions différentes 🙂 Impossible de se dédoubler pour nous (sans compter n°3 qui était dans les parages). Ça leur a laissé à chacun plus de liberté, mais ça nous a aussi imposé de leur transmettre très tôt et très profondément des règles de sécurité que nous leur aurions peut-être transmises un peu plus tard.
Peut-être est-ce aussi une question de caractère? De personnalité des parents? Être parents de jumeaux nous impose-t’il à nous aussi d’être plus « cools » par rapport à la parentalité?

De nombreuses questions auxquelles je n’ai pas de réponses, mais je serais curieuse d’avoir votre avis, jumeaux ou pas…

4 Comments on Jumeaux : une autonomie forcément précoce?

  1. Pat
    21/06/2017 at 14 h 56 min (1 mois ago)

    Alors… c’est un vaste sujet !!!
    Concernant le fait de les laisser seuls, je n’ai pas encore le recul nécessaire car mes jumeaux n’ont que 5 ans ! Mais je serai tenté de répondre que cela dépend des enfants. Notre fils ainé (14 ans) est resté seul à la maison plus jeune que nous ne l’avons fait pour son cadet. Idem pour faire un trajet seul à pied. A 7/8 nous n’avions pas de crainte pour l’ainé. Au même âge ce n’était même pas envisageable pour son cadet, qui a auj 10 ans et qui n’a pas autant de « liberté » que son ainé au même âge.
    Tout simplement parce qu’ils n’ont pas le même caractère. L’ainé est posé, tranquille. Le cadet est un zébulon qui court plus souvent qu’il ne marche, et a souvent la tête en l’air…

    Concernant l’autonomie liée aux jumeaux, là encore je dirais que cela dépend. Mais je dirais plutôt que la manière dont on les a élevé.
    Chez nous, l’autonome qu’ils ont est plutôt liée à leur place dans la fratrie. Ils sont tentés de faire comme les grands et puis nous tentons de prendre soin de tout le monde, du coup ils sont forcément obligés parfois de se débrouiller tout seul
    Et d’un autre côté, il y a plein de choses qu’ils ne font pas à leur âge (5 ans) alors que les grands le faisaient déjà. Prendre sa douche par ex. Mais pour l’ainé comme pour le cadet, lorsqu’ils avaient 5 ans, j’étais enceinte ou nous étions un peu accaparé par le ou les bébés.
    Et je crois aussi que nous les couvons un peu les petits derniers. Ils ont eu qqn soucis de santé et puis nous savons que ce sont les derniers. Nous les surprotégeons sans doute un peu 🙂

    Tout cela pour dire (en résumé !!) que la condition de « jumeaux » permet surement à nous parents d’être plus sereins (je te rejoins complètements sur les épisodes où il faut les laisser à la crèche, à l’école ou ailleurs). Mais l’autonomie est surtout liée à la manière dont ils sont élevés. Enfin dans notre cas 🙂

    Merci si tu m’as lu jusqu’au bout !!

    Répondre
    • Ludivine
      21/06/2017 at 18 h 39 min (1 mois ago)

      C’est vrai que pour nous, en plus, les jumeaux sont les aînés. Et que la petite sœur étant née 22 mois plus tard, j’ai bien été obligée de les laisser se débrouiller sur pas mal de trucs 😉
      On est arrivé un peu à la même conclusion sur Facebook avec une copine, à savoir que l’autonomie relève aussi beaucoup de l’attitude des parents (attitude qui est influencée par le fait d’avoir des jumeaux, voila le serpent qui se mord la queue 😀 ). Je me pose trop décidément trop de questions!!!

      Répondre
  2. Maman blog
    28/06/2017 at 13 h 58 min (4 semaines ago)

    J’adore votre blog maman. Ce sujet m’attire beaucoup. Vous dites vrai sur toute la ligne, les jumeaux sont plus rapidement autonomes. Ils fabriquent des trucs ensembles et ne se sentent jamais seuls. Mais le pire de tout c’est que si l’un d’eux tombe malade, l’autre va aussi tomber malade après quelques heures ou quelques jours. On doit se concentrer et donner de le même affection pour les deux à la fois

    Répondre
    • Ludivine
      02/07/2017 at 10 h 07 min (4 semaines ago)

      Haha, oui, l’enchaînement des maladies, c’est sympa aussi 😉
      Et ça marche aussi avec la numéro 3 qui n’a que 22 mois d’écart…

      Répondre

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :