10 talents exceptionnels d’une maman de jumeaux

Sur une idée de Lorène, de Twins and Us, elle-même maman de 2 twins-princesses, voici une petite liste toute personnelle et non-exhaustive des 10 talents exceptionnels que j’ai développés en devenant maman de jumeaux. Car oui, quand je suis devenue maman, je n’ai pas eu le bonheur de passer par la case primi, et j’ai immédiatement obtenu le statut de multi… avec tout ce qui va avec!

1. La résistance au sommeil

Dormir… Un truc que tu oublies totalement quand tu deviens parents, surtout si tu es doublement pourvu de bébés hurleurs et micro-dormeurs. Exit les temps de sommeil supérieurs à 45 minutes, jour ou nuit, peu importe.
Les « gens » te disent : « quand le bébé fait la sieste, dort aussi, le ménage attendra ». Mais quand tu as des jumeaux, quand l’un dort, tu berces le 2ème pour l’endormir sans qu’il réveille son frère! Et le pire, c’est que tu arrives à tenir à ce rythme pendant des mois (voire même des années mais chuuut, il ne fat pas le dire).

2. Une organisation démentielle

Avant d’être maman, j’étais du genre plutôt organisée. Enfin c’est ce que je pensais… Pour tout gérer sans rien oublier avec 2 bébés, là je suis devenue organisée. Un cahier de tétées, pour tout noter : heure de tétée, mais aussi change, bain, vitamine, etc… Car conséquence du point précédent (le manque de sommeil, pour ceux qui auraient oublié 😉 ), tu as l’impression que ta mémoire s’est barrée avec ton placenta à la maternité!
En plus du cahier (une colonne par Bébé, 1 page par jour), nous avions une feuille Velleda dans la salle de bain à côté de la table à langer, et un petit tableau blanc près de notre lit pour noter les tétées de nuit. Une règle : TOUT noter pour ne RIEN oublier.

3. Tout faire avec un Bébé en écharpe

Au début, quand tu portes ton Bébé en écharpe, tu te sens un peu limitée dans tes actions. Mais quand il faut gérer en plus un deuxième bébé, une maison, voire 2 chats, tu oublies vite que tu as un Bébé en écharpe. Donner le bain à n°1 pendant que n°2 est en écharpe? Facile! Allez au toilettes avec n°1 en écharpe parce que si tu le poses, il va réveiller n°2 qui dort? Une évidence!

4. Tout faire avec une seule main

Finalement, tu arrives assez vite à apprécier la liberté de mouvements que tu as avec un Bébé en écharpe. Car bien plus difficile que l’écharpe, il y a le Bébé au sein, sur un bras.
Les premiers mois, les garçons prenaient 12 à 14 tétées/jour. Chacun. Soit 24 à 28 tétées par 24 heures… Même si les tétées ne duraient pas 1 heure (oui, mathématiquement, ça ne marche pas!), ça représente quand même pas mal d’heures passées avec un Bébé au sein. Au début, tu t’installes confortablement avec des coussins, sur le canapé ou dans un joli fauteuil prévu spécialement pour ça avant que les bébés n’arrivent. Et puis très vite, tu commences à faire autre chose en même temps. Déjà, tu manges! Tu vas ouvrir si on sonne à la porte (coucou, le facteur! heureusement qu’il avait eu des jumeaux avant!), tu prépares les fringues de NuméroBis, tu vides la machine… En fait, au bout de quelques semaines, tu fais à peu près tout avec un Bébé sur le bras au sein. J’avoue que si j’avais ou, j’aurais même pris ma douche comme ça!

5. Gérer un pressing à domicile

LE truc qui semble super facile. Mettre une machine en route, passer le linge de la machine au sèche-linge, et enfin du sèche-linge aux placards.
Sauf qu’avec des jumeaux, t’as plutôt intérêt à suivre la cadence! Dès leur naissance, les garçons ont pris le parti de pourrir systématiquement bodys/pyjamas/vêtements à chaque change. C’est ainsi que le 3ème jour, Chéri a dû attendre la fin de la machine et du sèche-linge pour venir nous rejoindre à la maternité, et que la chambre s’est transformée en séchoir géant, avec des bodys et des pyjamas étalés partout! Heureusement qu’on avait investi avant leur naissance dans une machine et un sèche-linge 7 kilos!

6. Rester zen

Face aux gens : pour moi qui n’ai jamais eu ma langue dans ma poche, ça a été un sacré changement! Entre les phrases stupides sur les jumeaux, l’attitude de certains qui considèrent les jumeaux monozygotes comme des bêtes de foire, et les conseils dont on se passerait bien de personnes qui n’y connaissent rien, pas possible de remettre tout le monde à sa place. Alors je suis devenue (très) zen. Limite indifférente à tout ce que je pouvais entendre autour de moi, voire même plutôt amusée!

7. Jouer à Tetris dans la voiture

Avant d’être parents de multiples, nous avions une berline classique, que nous chargions à l’occasion des vacances sans trop nous poser de questions. A l’arrivée des jumeaux, on est passé à l’Espace. Et même là, le chargement était (et est toujours!) un exercice périlleux. Poussette double, lits parapluies, baignoire gonflable, 1 tonne de vêtements, chaises hautes, couches…. Un vrai déménagement pour un malheureux week-end prolongé à 200 km de la maison! Et ça ne s’arrange même pas quand ils grandissent… Aujourd’hui, on charge les vélos, les affaires de sport, et toujours 2 tenues de rechange 😀 Sans parler des sièges autos/réhausseurs…

8. Développer un don d’ubiquité

Particulièrement le matin au moment de déposer tous ces enfants à l’école (en vrai, je n’en ai « que » 3). Si la petite section a été super facile avec les 2 garçons dans la même classe, la moyenne section s’est sérieusement corsée avec les garçons dans 2 classes différentes, et la petite sœur en TPS dans une troisième classe. Ou comment déposer 3 enfants dans 3 classes différentes sur un créneau de 10 minutes (créneau d’accueil des enfants à l’école). Pas le choix, faut apprendre à se dédoubler! Comment ça, c’est pas possible???

9. Réserver des journées entières pour des RDV médicaux

Même pas que les garçons soient particulièrement malades, mais quand il faut enchaîner 3 rendez-vous pédiatre et 3 rendez-vous ophtalmo (ils sont dans le même bâtiment, on en profite pour grouper), ça arrive vite à prendre la journée entière. J’ai un arsenal « spécial salle d’attente » pour occuper tout ce petit monde, que ce soit tous les 3 ou seulement 2 pendant que j’accompagne le 3ème en rendez-vous.

10. Devenir une photocopieuse humaine

Notamment à chaque rentrée scolaire. Aaaah, la fiche de renseignements à remplir en triple exemplaires à chaque rentrée, avec les mêmes informations que l’année précédente! Fiche à laquelle s’ajoutent les autorisations de sortie, le règlement de la cantine, de la garderie, l’inscription au centre de loisirs… A chaque rentrée, la montagne de papier à remplir me fait amèrement regretter l’époque du papier carbone. J’avais d’ailleurs vu passer une astuce pour les parents de multiples à la rentrée dernière, mais je ne l’ai pas notée et du coup, je l’ai oublié 🙁

Voilà, c’est à vous si vous avez le bonheur de faire partie de la #TeamMultiples!
Et pour retrouver les autres participations, c’est chez les Twins and Us que ça se passe 🙂

2 Comments on 10 talents exceptionnels d’une maman de jumeaux

  1. Twins And Us
    11/04/2015 at 21 h 35 min (2 années ago)

    Ah voilà, c’est ça, la mémoire se barre avec le placenta à l’accouchement. Quand je pense que la Faculté nous avait caché ça, Damned. Merci d’avoir dévoilé tes 10 talents <3

    Répondre
    • Ludivine
      13/04/2015 at 9 h 02 min (2 années ago)

      Merci à toi d’avoir eu cette idée, c’était drôle de réfléchir aux choses sous cet angle 😉

      Répondre

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :