5 ans : un anniversaire de FILLE

Cet après-midi, c’était le goûter d’anniversaire de ma Poupoune. Fière de moi, j’ai réussi à planifier ce goûter moins d’1 semaine après la date réelle de son anniversaire (contre 3 mois pour ses frères l’année dernière…).

Improvisation totale, invitation conçue et imprimée lundi en 10 minutes chrono (pour un anniversaire le jeudi), chasse aux trésors mise en place pendant que les filles mangeaient le gâteau (je m’entraînais avant la grande chasse aux trésors gagnée chez Crevette d’Odouce, que je garde précieusement pour l’anniversaire des twins), bref, l’arrach totale mais tout s’est très bien passé!

Gâteau papillon inspiré par Estamilia

Gâteau papillon inspiré par Estamilia

Sauf que…. J’ai pu constaté, à seulement 5 ans (et à mon grand désespoir!), la puissance des stéréotypes de genre. J’avais fais le plein de déguisement à la ludothèque la veille (un début d’organisation!), enfin… j’avais laissé ma fille choisir des déguisements pour ses copines. Au bout de 5 minutes, j’avais donc une horde de princesses Cendrillon/La Belle au Bois Dormant/Raiponce et compagnie. Princesses qui n’ont rien trouvé de mieux comme jeu que le chariot à ménage offert à mes 2 garçons à leur premier Noël (au grand désespoir de ma belle-mère, cette fois). Au bout de 10 minutes, j’avais donc 5 princesses qui passaient le balai, la serpillière et l’aspirateur dans mon salon. Là, je me suis dit que j’avais raté un truc dans l’éducation de ma fille :/ (et que visiblement, j’étais pas la seule…).

Elles sont mignonnes, hein? Ou pas :/

Elles sont mignonnes, hein? Ou pas :/

Mais le pire restait à venir… L’ouverture des cadeaux! Soigneusement choisis par chacune des petites filles présentes, pour trouver LE cadeau qui ferait plaisir à ma Poupoune. Alors aucun suspens, tout était rose/argenté/avec des paillettes : diadème, petit sac, kit de coiffure créative, et livre d’activités de princesses avec création de robes… Elle était aux anges!

Et moi, je constate… Je me force à ne pas m’interposer, moi qui au quotidien fait mon maximum pour leur montrer que fille ou garçon, chacun fait ce qu’il veut et peut faire ce qu’il veut. Visiblement, c’est pas gagné, mais j’espère que malgré tout, ce sont de petites graines que je sème et qui porteront leur fruit plus tard…
Et j’avoue, les filles c’est tout calme à côté des garçons, j’ai même eu des moments de silence 😉

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :