Comment sont conçus et fabriqués les vêtements pour enfants Tape à l’Oeil?

Il y a une dizaine de jours, la marque de vêtements pour enfants Tape à l’Oeil, aka TAO, organisait le TAOBlogoDay. En tant que blogueuse ambassadrice de la marque, j’ai eu la chance de participer à cette journée exceptionnelle! Le principe : accueillir des blogueuses au siège de TAO, à Wasquehal, pour leur faire découvrir les coulisses de la marque.

TAOBlogoDay

Le TAOBlogoDay (photo piquée à mumandnurse 😉 )

La journée a été passionnante, riche en découvertes et en échanges avec tous les membres de l’équipe de Tape à l’Oeil. Plutôt que de tout vous raconter dans les moindres détails (au risque de vous perdre en route), j’ai choisi de vous présenter l’aspect qui m’a le plus intéressé : comment sont conçus, puis fabriqués, les vêtements qui seront ensuite portés par mes enfants (et peut-être les vôtres!).
Je trouve, à titre personnel, que c’est un signe fort de la marque de nous ouvrir ses portes et de nous présenter toutes ses étapes de conception/fabrication sans chichis. Car clairement, on était loin d’une opération marketing où tout aurait été orchestré pour notre arrivée. On a fait le tour des bureaux et on a vu chaque membre de l’équipe qui faisait son job comme les autres jours (ah si, les personnes présentes nous ont confié avoir rangé les centaines d’échantillons de tissus qui sont d’habitude étalés un peu partout ^_^).

Les coulisses de Tape à l'Oeil

Les coulisses de Tape à l’Oeil

Les étapes de la conception d’un vêtement

C’est un point important qui mérite d’être précisé : chez Tape à l’Oeil, les vêtements sont tous conçus dans les bureaux de Wasquehal, il ne s’agit pas de modèle tout fait sélectionné dans des collections universelles à l’autre bout de la planète.

La première étape, c’est de dessiner la structure du vêtement avec toutes les infos pour la fabrication (le patron, en fait), tout ça par ordinateur, bien sûr. C’est le travail de la styliste. Ensuite, une personne (plutôt graphiste si j’ai tout suivi) s’occupe de créer des motifs, logos, slogans, etc… et de les placer sur les patrons des vêtements modélisés. A cette étape, nous avons pu donner notre avis sur les futurs motifs en train d’être dessiner, c’était très chouette!

La styliste nous explique son travail

La styliste nous explique son travail

Une fois ces « fiches de fabrication » terminées, elles sont envoyées à plusieurs fournisseurs en Asie pour qu’ils établissent des prototypes. C’est un point sur lequel Tape à l’Oeil, là encore, mise sur l’honnêteté. Pour garantir des prix aussi compétitifs, pas de mystère, les vêtements ne sont pas fabriqués en France… Pour autant, pas question de rogner sur la qualité. Les prototypes sont soigneusement étudiés et le fournisseur est sélectionné pour le meilleur rapport qualité/prix. Les prototypes sont également étudiés « en conditions réels » : le vêtement est fabriqué dans toutes les tailles en quelques exemplaires, puis testé au siège de Tape à l’Oeil sur de vrais enfants. Après toutes ces étapes, pas étonnant que la plupart du temps, les vêtements soient bien coupés et confortables pour les enfants!

J’avoue que pendant la visite, je me suis posée la question du devenir de tous ces prototypes (quoi, une vente d’usine, ça pourrait être chouette ^_^). Je me suis surtout demandé si tous ces vêtements, pas parfait mais tout à fait mettables, étaient jetés :/ Et là, très bonne surprise : tous ces vêtements sont ensuite donnés à des associations caritatives pour des enfants qui n’ont pas la chance de pouvoir faire du shopping en famille…

Hasard ou pas ;-) , les cartons destinés aux œuvres caritatives étaient prêts à partir . Il y a en avait beaucoup plus qu esur la photo!

Hasard ou pas 😉 , les cartons destinés aux œuvres caritatives étaient prêts à partir . Et il y a en avait beaucoup plus que sur la photo! Une belle initiative!!!

Le suivi qualité des vêtements

C’est un aspect qui m’intéressait tout particulièrement. Parmi la garde-robe des twins (largement constituée chez Tape à l’Oeil 😉 ), j’ai eu des problèmes avec quelques vêtements et chaussures (perte de couleurs, usure rapide, tout ne peut pas être parfait). J’ai pu en discuter directement avec les responsables des collections et la responsable qualité, lui faire des retours, et savoir qu’effectivement, ils avaient mis en place des modifications par rapport à certains retours clients négatifs. C’est super de se dire que l’avis des clients est réellement pris en compte pour les futures collections. Et donner son avis chez Tape à l’Oeil, ce n’est pas réservé aux blogueurs! Il existe le Family Lab, où des parents lambda (il suffit de s’inscrire) reçoivent des tenus à tester pour leurs enfants. Ils peuvent ensuite donner leur avis (et celui des enfants!), participer à la création des futures collections…, bref, encore une fois, TAO nous montre que son fonctionnement est collaboratif.

D’ailleurs, je vous invite à découvrir leur nouvel espace communautaire MyTAO, une mine d’idées et d’infos pour les parents!

Merci encore à Tape à l’Oeil pour cette journée et pour partager avec nous tou(te)s leurs backstages!

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :