Quand la prématurité n’est pas une surprise… [We Love Prema 2]

La prématurité, en général, c’est un truc qui te tombe dessus sans prévenir, un cataclysme qui te propulse maman/papa bien avant l’heure, avec les angoisses et les doutes de parents puissance 1000.
La prématurité pour nous, ça a été notre compagne de route pendant la grossesse des twins…

Grossesse gémellaire monochoriale bi-amiotique sur utérus bicorne.

Ça, c’est la version médicale, la phrase inscrite en rouge sur la première page de mon dossier.
Chance de mener la grossesse jusqu’au terme (41 SA) : aucune. Je ne suis même pas sûre qu’on nous ait parlé de terme… Enfin si, en nous précisant que le terme théorique pour une grossesse gémellaire, c’était souvent 37 SA, et que vu mon profil, on me déclencherait de toutes façons à ce terme là… si j’y arrivais 🙁

Au même moment (c’est à dire après que la grossesse gémellaire ait été confirmée viable pour les 2 bébés), au hasard d’une semaine de vacances, nous regardions les Maternelles avec mon chéri le matin (en bon futurs-parents qui se respectent). Sauf que le hasard a fait que la série-reportage de la semaine était consacrée aux grands prématurés. Les petites crevettes nées entre 26 et 32 SA, qui font souvent à peine 1 kilo…
Pour moi, ça a été une évidence, peut-être un signe. C’est ce qui nous attendait. Dès lors, ma grossesse a été jalonnée d’étapes, de petites victoires. Je n’ai absolument rien acheté avant 26 SA. C’était le terme à partir duquel on pouvait envisager de sauver les bébés s’ils venaient au monde. A partir de là, leur arrivée à commencer à se concrétiser, et j’ai pu faire ma liste de naissance. Et puis la seconde victoire : le cap des 1 kg franchi lors d’une écho de routine (tous les 10/15 jours pour moi). Je me souviens que les gens autour de moi ne comprenaient pas. Pour moi, c’était à chaque fois un signe de plus qu’ils pouvaient vivre.

Pourtant, la grossesse se passait parfaitement. Je visais les 32 SA, date fatidique à partir de laquelle les bébés pourraient rester en néonat à la clinique où je devais accoucher. Clinique que nous avions choisie car elle disposait d’une néonat kangourou : les incubateurs sont installés dans la chambre de la maman. Quelques jours avant les 32 SA, la visite de routine chez le gynécologue nous a appris que J1 avait dépassé les 2 kg! Et J2 s’en rapprochait à plus d’1kg900! La fête pour nous!
Le jour des 32 SA, je me suis réveillée pliée en 2 par des douleurs dans le dos. Impossible de me lever, de m’habiller. Arrivée aux urgences obstétriques, verdict : contraction régulière toutes les 4 minutes, col ouvert à 2. Au début, je me suis dit « ouf, on est à 32 semaines, ils vont rester ici ». Sauf qu’avec sa fameuse petite réglette, la sage-femme me calcule à 31+3!!! Là, le stress monte. Que va t’il se passer??? Elle m’explique gentiment que ça dépendra (entre autre, mais essentiellement) de leurs capacités respiratoires. S’en suivent les piqûres de corticoïdes pour accélérer la maturation des poumons : le protocole est sur 24 heures, il faut tenir. Les contractions s’arrêtent… avant de repartir de plus belle quelques heures plus tard. L’anesthésiste passe me voir en urgence -sur le coup, je n’ai absolument pas compris ce que sous-entendait cette visite, et tant mieux je crois!-.
Finalement, les contractions s’arrêteront toutes seules, dans la soirée. Je resterai quelques semaines hospitalisée en MAP (le nom de code des Menaces d’Accouchement Prématuré), puis en HAD, jusqu’à accoucher à 37+3, avec un déclenchement (un comble!!!).

We Love Prema

Le seuil de prématurité, c’est 37SA. Mes fils ne sont pas des prématurés. Ils faisaient 2kg100 et 2kg770, un joli poids pour des jumeaux. La néonat s’est limitée à la première nuit pour NumberOne, et à 2 jours pour NuméroBis. Et encore, je les avais dans ma chambre.
Malgré tout, cette expérience nous a marqué. Nous restons aujourd’hui avec une sensibilité toute particulière face à la prématurité, qu’elle nous touche de près ou de loin.

We Love Prema

Un body naissance sur une crevette de 1kg900, c’est un peu grand 🙂

C’est pourquoi, l’année dernière déjà, j’avais souhaité participer à l’opération We Love Prema. Cette année, je vais un peu plus loin, puisque j’ai créé une équipe dans ma nouvelle région : la Haute-Savoie. Nous sommes plusieurs blogueuses à nous être réunies pour monter la #TeamTartiflette : Les P’tites Bichettes, Graine d’Astuces, Aloha Meenah, la Gazette d’une Jeune Maman, All my Jolies Choses, 17h32 😉

We Love Prema 2 - Team Tartiflette
Objectif : récolter un maximum de bodies que nous allons customiser. Ces bodies seront ensuite distribués par l’association SOS Prema dans les services de néonat, pour mettre un peu de baume au cœur aux parents. Le premier body, c’est un peu comme le cap des 1 kg pour nous quand j’attendais les twins crapouillots : une grande étape dans le parcours de prématurité, une étape qui semble tellement anodine pour tous les autres parents…

Objectif de l’opération #WeLovePrema2 : récolter non pas 6500 bodies comme l’année dernière, mais 10 000 bodies! Et pour ça, nous avons besoin de tous les soutiens!

Nous cherchons :

  • des bodies, bien évidemment!
    En taille préma/naissance/1 mois, qui s’ouvrent entièrement sur le devant, en très bon état.

    We-Love-Prema-2-collecte-body-caractéristiques-des-bodies

    Un clic pour agrandir!

  • des lieux pour déposer des urnes de collecte
    Magasin, crèche, etc… sur Annecy, Aix-les-Bains, Chambéry, La Roche-Foron, et bien sûr les alentours : si vous souhaitez accueillir pendant quelques semaines une urne où les gens pourront déposer leurs bodies, contactez moi.
    We Love Prema 2 - Flyer dépôt urne
  • des contacts presse/média locaux qui pourraient relayer l’opération dans la région Savoie/Haute-Savoie (contact mail –> ludimal[at]gmail.com).

    We Love Prema 2 - Elodie Gossuin

    Elodie Gossuin, marraine de We Love Prema 2

Si vous avez des talents créatifs ou simplement l’envie de vous investir pour cette cause, vous pouvez aussi nous rejoindre pour les séances de customisation. Les dates et lieux exactes sont encore à définir, mais elles auront probablement lieu sur Annecy, Aix-les-Bains, Chambéry.
Un grand merci déjà à Mont-Roucous qui organise cette opération pour la 2ème année de suite, Vert Baudet qui offre des bodies à toutes les teams, Giotto et CreaVea.com qui nous fournissent du matériel pour la customisation des bodies.

A vous de jouer!!!

3 Comments on Quand la prématurité n’est pas une surprise… [We Love Prema 2]

  1. Natieak
    18/02/2016 at 16 h 06 min (2 années ago)

    Excellente idée ce concept de boby customisé! Bravo

    Répondre

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :