maman-forme-digital-nomad-teletravail-enfant-faire-ecole-maison

Être en télétravail et faire l’école à la maison à ses enfants : notre expérience depuis 6 mois

Ça fait 2 heures que je vois des messages paniqués inonder les réseaux sociaux : télétravail OK, mais je vais faire comment pour travailler à la maison AVEC MES ENFANTS ??? Et en plus, je vais devoir leur faire l’école à la maison en même temps que je travaille 😱. Là, c’est sûr, on va tous mourir (pas du Coronavirus, on se sera entretué avant d’avoir eu le temps de l’attraper !).
Allez, comme dirait notre cher Président, ne paniquons pas ! C’est notre quotidien depuis 6 mois, et on est toujours là (bon, je tousse un peu… Ah pardon, c’était pas le sujet :-P).

EDIT : j’ai complété avec un second article :  Ecole à la maison : nos ressources pédagogiques.

Être en télétravail avec ses enfants à la maison

Il y a un peu plus de 2 ans, j’avais déjà écrit un article sur le sujet : 10 astuces pour travailler à la maison avec ses enfants. Tu peux aller le lire, il y a plein de super astuces dedans (minute auto-satisfaction), sauf que (attention, spoil) (désolée, j’adore ajouter des trucs entre parenthèses quand j’écris :-P) : ces astuces fonctionnent « en temps normal ». Traduction : en temps de Coronavirus, tu oublies la piscine, le parc de jeux indoor, la bibliothèque, ou tout autre lieu où ton enfant peut jouer pendant des heuuuuuures en te fichant enfin la paix permettant d’avancer sur tes dossiers de boulot.
Je sens la panique qui revient en toi, respire, on a dit que ça va bien se passer 🙂

Si tu nous connais déjà un peu, tu sais que depuis 6 mois, on a peu (beaucoup) changé de vie (sinon, tu peux découvrir tout ça ici : Adieu l’école, on part découvrir le monde !)
Ça fait donc un peu plus de 6 mois qu’on doit gérer 3 enfants + nos 2 boulots respectifs, TOUS les jours.
Et bonne nouvelle, on est toujours là, et on est même près à continuer l’aventure (quand on pourra à nouveau voyager…). OK, c’est aussi nous qui avons accueilli 3 bébés en 22 mois, alors que les jumeaux se réveillaient encore toutes les 2 heures quand leur petite sœur est née. On peut dire qu’on aime l’aventure dans la vie 😀
Mais comme là, on n’a pas vraiment le choix, autant faire de cette situation une belle expérience en famille !

Et pour ça, on passe en mode « organisation de la journée pour travailler à la maison avec les enfants ».

Chez nous, le matin, tout le monde travaille. Et oui, parce qu’en plus, il faut leur faire l’école à la maison !!! J’en parle plus en détail dans la deuxième partie de l’article 😉 Le matin, donc, chacun a ses activités et on supervise le bon déroulement des choses. Un conseil si tu as plusieurs enfants : on éloigne les enfants les uns des autres. Pas pour qu’ils évitent de se refiler le coronavirus, juste pour que la séance de travail ne dégénère pas en pugilat en moins d’un quart d’heure : « il a pris ma gomme », « il a regardé ce que j’ai faiiiiii ! » (drame absolu), « arrête de faire bouger mon cahier!!! ». Donc, on les éloigne suffisamment pour qu’ils aient chacun leur espace de travail MAIS on les garde quand même tous sous les yeux. Parce qu’un enfant seul dans une pièce à travailler, il oublie vite le mot « travailler ». Normal… Mais un peu embêtant quand il faut bien favoriser un apprentissage de temps en temps…
Conclusion : le matin, travail tous ensemble mais pas trop près.
Pour la concentration ultime du parent sur son job, on repassera (surtout si tu as plusieurs enfants). Ils sont particulièrement doués pour enchaîner les questions, les demandes d’explications ou de corrections chacun leur tour, te laissant à peine 4min27sec de répit entre 2 salves de questions 🙂
La solution : se relayer entre chacun des parents (quand c’est possible) pour se prendre des vrais temps de concentration sur son boulot pendant que l’autre gère les interruptions des enfants. Et profiter des temps calmes pour travailler à fond (on apprend à être hyyyyper efficace dans ces moments là).

Une fois que tout le monde a bien travaillé le matin (hum, hum), on bascule sur un mode un peu moins formel l’après-midi. Parce que clairement, on ne va pas faire des journées de 6 heures de classe à la maison…
L’après-midi, on est plutôt en mode découverte (scoop : ou peut toujours sortir DEHORS, surtout si on est à la campagne, au grand air, en prenant toutes les précautions nécessaires) ou alors en mode cocooning à l’intérieur.
On peut faire de la cuisine, des jeux de société, de la lecture… Ce qui marche bien, c’est de faire un temps avec eux, puis de les laisser continuer seuls. Côté boulot, ça implique de découper son travail en fragment qu’on puisse gérer sur des laps de temps courts (parce qu’avoir 3 heures tranquille devant soi, on va pas se mentir, c’est pas gagné…).
Et puis le graal : les documentaires… Oui, c’est un écran ! Le MAL pour les enfants, disent les spécialistes… Mais on est en temps de crise, non ? A situation d’urgence, mesure d’urgence ! Pour remplacer la sieste des plus petits, je déclare obligatoire le rituel du documentaire de l’après-midi, qui te laisse plus d’1 heure de travail dans le calme absolu. Elle est pas belle, la vie ? 😉
Et puis en dernier recours, il faut être honnête, on bosse (un peu) le soir quand ils sont couchés. Attention à ne pas le faire tous les soirs sous peine de pétage de plombs en règle très rapidement. Parce que l’équation ‘enfants à la maison toute la journée’ + ‘boulot à gérer’ + ‘travail qui s’ajoute sur les seuls moments de libre sans enfants’ + ‘maison à gérer au quotidien’, c’est très explosif !!!

Faire l’école à la maison quand on travaille en même temps

C’est là que les choses se compliquent un peu. Parce qu’avoir les enfants à la maison et travailler en même temps, à la limite, ça peut s’envisager.
Mais comment leur faire en plus l’école à la maison ?
Et puis on n’est pas instit/professeur des écoles 😱
Quand on voit comment se passe les devoirs, ça va être l’enfer !

Inutile de te faire du mal en continuant la liste 😉

Déjà, on se détend. Ce n’est pas parce qu’ils ne vont pas en classe pendant quelques semaines qu’ils n’auront pas leur bac dans 10 ans (bon, si ton enfant est au lycée, c’est sans doute un peu plus tendu…). En plus, tous les enfants sont logés à la même enseigne, ça veut dire qu’ils reprendront le programme au retour à l’école pour vérifier que tout le monde a plus ou moins suivi. Donc on se met pas la pression si Junior ne fait pas 3 heures de math, 2 heures d’anglais et 3 heures de conjugaison tous les jours… L’important, c’est de travailler un peu tous les jours. Et ça clairement, c’est pas le plus évident, parce l’enfant est le roi de la procrastination (ou alors juste les miens… Tiendraient-ils de leur mère ???).
Alors on commence par lâcher du lest sur le quotidien : on les laisse dormir pour les parents qui ont la chance d’avoir des gros dormeurs (vous ne mesurez pas votre bonheur !!!), on peut travailler en pyjama le matin si c’est acceptable à la maison (c’est plus fun de faire des maths en pyj’, non ? SI, tu peux convaincre ton enfant de ça).
Et surtout, on les fait participer plus que d’habitude à la vie du foyer, en leur permettant du même coup de développer leur autonomie ! Comment ça, autonomie, ce n’est pas une matière à l’école ? Ça fait partie des « savoir-être », c’est dans le socle commun de connaissances, ça !!!
Quelque que soit l’âge des enfants, il y a toujours toutes ces petites choses qu’on a l’habitude de faire en tant que parent au quotidien, parce qu’on n’a « pas le temps » pour laisser nos enfants essayer, expérimenter, se tromper, apprendre. Depuis qu’on est en télétravail et qu’on fait l’école à la maison, par exemple, les enfants prennent en charge le rangement de la maison, un peu de ménage tous les jours (un tout petit peu…), ils sont chargés de réfléchir aux repas, et je supervise la préparation de loin en fin de matinée. Après avoir un bon moment sur du travail scolaire, ils sont bien contents de passer à autre chose (c’est leur récré), sauf qu’ils continuent à apprendre plein de trucs (la recette pour 4 qu’ils faut faire pour 6, pourquoi l’huile ne se mélange pas dans l’eau…). Ce n’est clairement pas le moment où je suis le plus efficace dans mon travail, par contre ça va très bien pour répondre à mes mails de la matinée 😛

Et là tu te dis, elle est gentille avec son autonomie, mais à quel moment ils font du vrai travail d’école ? Et surtout qu’est-ce qu’ils font comme travail d’école ?
Pour nous, c’est un peu différent puisque les enfants ne sont plus rattachés à une école, on est en IEF (pour Instruction En Famille). On organise donc le « travail de classe » avec des manuels et plusieurs sites d’exercices en ligne. On a peu de supports écrits parce que ça pèse lourds dans nos sacs à dos quand on est en voyage 😉
Et depuis 3 jours, on découvre le dispositif du CNED « Ma Classe à la Maison » pour le collège et l’école primaire.
Pour les garçons qui sont en niveau sixième, la prise en main s’est faite en quelques minutes : tout est hyper bien expliqué, l’enfant peut être complètement autonome dans son travail (alléluia !, temps béni du parent qui va pouvoir travailler), et les exercices sont personnalisés en 3 parcours de difficultés croissantes après un test initial sur chaque sujet. C’est organisé avec plusieurs séances chaque jour, 4 ou 5 jours par semaine, pour 4 semaines pour l’instant. De quoi voir venir, et franchement avec ça, ils se débrouillent et viennent beaucoup moins me solliciter que quand il travaillent avec les manuels.
Ce n’est pas la dans de la joie pour autant parce côté primaire, le système n’est pas le même. Il y a pleiiiiiiin de ressources, et je n’ai pas encore pris le temps de lire tout le guide pour comprendre comment ça fonctionne. Ce sont des pdf à imprimer, alors que pour le collège, les exercices s’effectuent directement sur l’ordi ou la tablette (que tu garderas dans ton champ de vision pour vérifier que le pré-ado ne s’égare pas dans une partie de Fortnite ou de Brawlstars…).
Mon conseil si tu dois te lancer dans le programme primaire lundi : tu peux te prévoir un bon moment au calme ce week-end pour lire le manuel d’instruction, savoir quels documents imprimer et ce que tu vas raconter à ton enfant lundi matin !

Une fois passé le temps de travail formel, il y a une étape indispensable à la survie du parent qui travaille à la maison tout en faisant l’école à ses enfants : la liste d’activités.
On y met toutes les activités à faire quand on a fini « son travail d’école » mais que papa et maman, eux , n’ont PAS fini leur travail : coloriage, pâte à modeler, puzzle, lecture, documentaire (on a dit OUI au documentaire de l’après-midi), manipulation, perle à repasser, exercice ludique sur les ordis pour les plus grands, apprendre une nouvelle langue…
Et les jeux, tout simplement ! La liste d’activité est LE truc vital quand tu dois tout gérer. Histoire de ne pas devenir dingue à base de « j’sais pas quoi faiiiiiiire », « j’m’ennuiiiiiiiiiie », etc…
Là, le risque de crise familiale augmente fortement à chaque fois qu’une des ces phrases est prononcée par l’enfant d’un parent débordé, qui n’a pas pu se concentrer plus de 2min23sec d’affilé dans la journée.

Un petit résumé de l’organisation de la journée en télétravail + école à maison pour les enfants?

Le matin : travail scolaire pour les enfants avec les supports fournis ; télétravail pour les parents (qui essaient de se concentrer…).

L’après-midi : détente, documentaire 😉 et jeux de la liste d’activités pour les enfants ; temps de jeux aussi pour les parents et ensuite, tu donnes tout pendant le documentaire 😀

Tout au long de la journée : les enfants participent +++ à la vie de la maison et surtout… on se détend et on arrête de se mettre  la pression !

Prenez soin de vous 😘
Et si vous avez des parents en galère autour de vous, partagez leur l’article, ça pourrait leur faire du bien 😉

EDIT : la situation étant partie pour durer, j’ai depuis complété cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *