Le jeûne intermittent #4 – l’heure du bilan

Les vacances ont quelque peu perturbé mon rythme de publication, mais voici tout de même l’heure du bilan du test du mois. En février, j’ai donc testé pendant 4 semaines le principe du jeûne intermittent, à savoir ne pas manger pendant une durée de 16 à 20h (pas juste de 16h à 20h 😉 ), et ce 1 jour par semaine. Mon bilan en quelques lignes…

Pour celles et ceux qui voudraient reprendre l’expérience depuis le début, voici la liste des billets:
– Le jeûne intermittent #1 – comment ça marche?
 – Le jeûne intermittent #2 – ses bienfaits vus par la science
 – Le jeûne intermittent #3 – ses effets au quotidien

Clairement, je considère ce test comme une réussite (contrairement au test précédent des 7 minutes par jour pour se (re)muscler), voici pourquoi.

Comment ça se passe?

D’abord, parce que c’est facile à mettre en pratique pour une maman avec une famille à gérer. Malgré des situations très variées (repas avec les enfants le midi pendant l’école, repas en famille pendant les vacances, repas en amoureux pendant la suite des vacances), le jeûne n’a jamais été une contrainte pour moi et le reste de la famille. Je n’ai pas eu l’impression de me couper d’eux, que ce soit pour le petit-déjeuner où je savourais mon thé préféré (et c’est tout), ou pour le repas du midi dont j’ai pu profiter dans le calme pour échanger avec toute la famille.
Si je ne l’ai pas vécu comme une contrainte, c’est surtout je pense, car je n’ai pas eu faim. Ça peut sembler surprenant, mais comme je l’ai déjà dit, j’avais déjà pratiqué le jeûne il y a quelques mois, et je crois que le corps s’habitue très vite et garde en mémoire cette faculté d’adaptation. C’est bien simple, à chaque jour de jeûne, j’ai recommencé à manger dès que j’avais faim. Si 1 ou 2 fois, j’ai eu faim assez rapidement (je me fixe un minimum de 16 heures de jeûne), les autres fois, j’ai atteint tranquillement une période de 20 heures sans manger, sans que ça représente une quelconque gêne pour moi.

Est-ce que c’est efficace?

Ce test est une réussite aussi parce que je trouve que le jeûne intermittent est super efficace. Je recherchais un moyen d’être plus à l’écoute de mes sensations quant à l’alimentation, ce qui est plus facile à dire qu’à faire! Le jeûne 1 jour par semaine me permet en quelque sorte de remettre les compteurs à zéro vis à vis de mon corps. Je ressens facilement et pleinement les sensations de faim, de satiété, d’envie, bref je suis naturellement plus en phase avec ce que me dit mon corps. Et sans y fait forcément plus attention! Car s’il y a bien un truc que je déteste, c’est psychoter toutes les 5 minutes à propos de mon rapport à la nourriture… Depuis que je jeûne un jour par semaine, c’est sensations viennent à moi naturellement, elles s’imposent simplement sans que je focalise dessus. Et c’est vraiment un bien-être au quotidien, même si c’est difficile à transcrire en mots. Enfin si, en 1 mot, essayez!

Une dernière chose concernant l’efficacité du jeûne intermittent 1 jour par semaine, c’est le plaisir de manger décuplé. Cette sensation n’est aucunement liée à la frustration, car je n’ai pas l’impression de me priver, mais c’est plutôt comme si mes sens étaient boostés. Les goûts, les odeurs, tout est plus intense et je savoure bien plus qu’avant ce que je mange. Pourtant, je mange la même chose, je n’ai pas modifié mon régime alimentaire!

Pour conclure

Le jeûne intermittent 1 jour par semaine, testé et 100% approuvé!
C’est facile à pratiquer, compatible avec une vie de famille, efficace, et en plus ça apporte du plaisir en plus quand on mange.
Clairement, je vais continuer au rythme de 1 jour par semaine, et je vous encourage à tester! Même si la première fois, vous aurez certainement faim, faites le test sur 2 ou 3 semaines, et vous verrez très vite les bienfaits!

Alors, qui est partante?

6 Comments on Le jeûne intermittent #4 – l’heure du bilan

  1. Helene
    27/02/2015 at 13 h 59 min (3 années ago)

    Partante mais après bébé, pour le moment, je MANGE !

    Répondre
    • Ludivine
      27/02/2015 at 17 h 15 min (3 années ago)

      Tu m’étonnes, enceinte je mangeais comme 4! Et après, on n’avait plus le temps de manger 🙂

      Répondre
  2. Sabine Associés
    27/02/2015 at 17 h 10 min (3 années ago)

    mais tu dé-jeune à quelle heure concrètement? A 14h?
    C’est 16 h après son dernier repas. Donc si tu dines à 20 h, tu dois attendre 14 h, c’est ça?

    Répondre
    • Ludivine
      27/02/2015 at 17 h 23 min (3 années ago)

      Si je finis de manger vers 20h, je peux remanger à partir de midi le lendemain (16h de jeûne), mais j’attends plutôt jusqu’à 4 heures de l’après-midi (comme ça, ça me fait 20h de jeûn, vu que de toutes façons je n’ai pas faim).
      Par contre, si je dîne plus tard, je tiens moins longtemps (en fait, j’ai toujours faim à 16h, le goûter, c’est sacré!)

      Répondre
  3. Aude
    09/03/2015 at 15 h 46 min (3 années ago)

    Bonjour

    Après 15 jours de j’y vais j’y vais pas, je teste aujourd’hui mon premier lundi de jeune. En fait j’ai attendu la fin des vacances scolaires (zone B) pour une reprise dans des conditions de travail normal. En regardant un peu sur internet, je me pose des questions. Aujourd’hui j’ai fait 20h-13h avec une légère collation pour dé-jeuner. Je pense que le plus dure arrive, le gouter avec les enfants. Je ne sais pas si le principe est de tenir jusqu’au repas de 19h ou de se permettre un gouter.
    En fait j’ai peur de grignoter jusque ce soir….

    Pour vous, étant donné que vous tenez jusque 16 h, vous ne refaites plus que 2 repas : le dé-jeuner et le repas du soir.
    Plus le jeune est long, moins il reste de temps pour éviter les tentations de manger n’importe quoi.

    En tout cas, merci pour ce challenge, je n’avais pas suivi le précédent il me tentait moins mais celui-ci me parle.
    Pour information mes motivations sont, en plus de tous les bienfaits décrits dans vos articles, la perte de poids. En fait je n’ai pas grand chose à perdre mais j’avais déjà remarquer que lorsque je sautais un repas (pas le temps de manger), cela ne me manquait pas trop et je me sentais limite mieux. En fait avec votre challenge il s’agira plus d’être à l’écoute de ce qui se passe dans mon corps et mieux me connaitre.

    affaire à suivre…

    Répondre
    • Ludivine
      10/03/2015 at 9 h 00 min (3 années ago)

      Je suis contente de pouvoir motiver d’autres personnes, car c’est vraiment une pratique que j’adore! C’était d’ailleurs ma journée de jeûne hier aussi 😉
      Pour la partie pratique, à partir du moment où vous avez dé-jeûner, la période de jeûne est rompue (au niveau physiologique). Donc vous pouvez reprendre une alimentation normale, y compris le goûter. Bien sûr, en essayant d’en faire une collation équilibrée plutôt qu’en prenant 1 viennoiserie 😉 Mais mieux vaut se poser pour manger vraiment plutôt que de grignoter.
      Pour la perte de poids, je dirais que c’est en 2 temps : le lendemain de le journée de jeûne, on a en général une perte marquée, mais qui ne dure pas. Puis au fil du temps, le poids peut baisser doucement, car votre alimentation les autres jours va s’en trouver modifiée. A titre personnel, je perds environ 500gr à chaque jour de jêune, et je pense avoir une perte résiduelle de 100gr/semaine.
      N’hésitez pas à revenir nous dire comment ça se passe au fil du temps!

      Répondre

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :